Petit lexique big data

Big data, Bdd, valeur Null et autres termes et abréviations sortis du vernaculaire, ou plutôt du vocabulaire des data scientists résonnent comme du tintouin aux oreilles des non initiés. Petit tour lexical en 7 termes pour y comprendre quelque chose.

Big data

Le big data, données massives, méga-données ou grand ensemble de données, constitue une base numérique capable de stocker des données en illimité. Il englobe un volume varié d’informations provenant de diverses sources, des informations collectées, non structurées.

Base de données ou BDD

Une base de données est un entrepôt de données, un ensemble d’informations hiérarchisées et stockées au même endroit. C’est un recensement d’informations qui se rapportent à un même sujet.

Valeur Null

À part la façon dont le « nul » est écrit ici, ce terme est compris dès qu’il est énoncé. La valeur Null fait référence, en langage data, à toute information inconnue par la base de données ou inexistante. NULL s’inscrit en face de tout attribut inconnu par la base.

Système de gestion de base de données ou SGBD

Le système de gestion d’une base de données désigne le logiciel qui sert à gérer, stocker et partager les données d’une base. Modifier, trier, inscrire et autres manipulations de données sont possibles grâce au SGBD. Il intègre la garantie qualité, confidentialité et pérennité des données.

Contrainte d’intégrité

La contrainte d’intégrité est l’application qui permet au SGBD, d’assurer l’intégrité des données après chaque mise à jour.

Dépendance fonctionnelle

La dépendance fonctionnelle désigne une valeur partagée par deux entités dans une base de données. Chacune de ces entités peut disposer de plusieurs valeurs dont une seule établit un lien entre ces deux attributs.

Analyste ou scientifique des données

Un analyste de données est une personne dont le travail consiste à extraire de données brutes, des données utiles et exploitables. L’analyste de données est généralement détenteur du master d’Ingénieur Civil en Sciences des Données.